/
    Vous affichez les résultats de 71 à 80 sur un total de 205.
  • "Le temps des renoncements et des ruptures possibles"

    Mettre un mot sur certaines défaillances et craintes ou apprendre un statut prédisposant entraîne inévitablement pour le sujet des modifications dans l'appréhension de son futur imaginé en possession de ses moyens intellectuels, de sa liberté de son autonomie. Y renoncer, renoncer à un espoir de guérison, renoncer au contrôle de son existence, à l'image de soi ?

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Agnès Michon , Neurologue, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP

  • Crise systémique d'une révélation de la maladie d'Alzheimer dans la mémoire de vie

    Lorsque la maladie démentielle fait effraction dans la équilibre relationnel, c'est tout un pan de la mémoire de vie commune qui risque de s'écrouler. La question est alors de savoir si l'on est fatalement dans un processus désorganisateur ou si l'on peut être encore l'auteur d'une histoire de vieillesse, de celle qui enfante un accompagnement annonciateur d'un nouvel équilibre ?

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Cyril Hazif-Thomas , Psychiatre du sujet âgé, chef de service de l'intersecteur de psychiatrie du sujet âgé, CHRU de Brest, Centre hospitalier Bohars, EA 4686 Éthique, professionnalisme et santé

  • Comprendre la personne atteinte par la maladie d'Alzheimer dans ce qui l'éprouve

    La personne en demande ou en attente de vérité souhaite savoir ce que pourtant elle redoute. Angoisse, tristesse, doute sur la condition humaine, crainte de l'après, ne font pas relâche au côté de cette ambivalence... Entendre mouvements psychiques et affects, penser les possibles c'est proposer à cette personne une relation à partir de laquelle s'approprier ses troubles, en appui sur laquelle poursuivre l'investissement de la vie faite d'oublis.

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Mireille Trouilloud , Psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie clinique, Centre de prévention des Alpes, Grenoble

  • Le temps de l'entrée dans la maladie d'Alzheimer : une approche la plus globale possible

    Entretien réalisé dans le cadre de l’Université d’été Alzheimer, éthique et société 2013

    Publié le : 16/12/2013 | Auteur : Jean Roche , Psychiatre et gériatre, responsable Unité psychogériatrie, UCC Alzheimer et consultation mémoire gériatrique, CHRU Lille

  • Maladie d'Alzheimer : Droit de savoir, d'ignorer, de transmettre à qui ?

    Entretien réalisé dans le cadre de l’Université d’été Alzheimer, éthique et société 2013

    Publié le : 10/01/2014 | Auteur : Julie Lesueur , Psychologue clinicienne, service de clinique génétique et CMRR, CHRU de Lille

  • Maladie d'Alzheimer et imagerie : complexité d'une approche diagnostique

    Entretien réalisé dans le cadre de l’Université d’été Alzheimer, éthique et société 2013.

    Publié le : 15/11/2013 | Auteur : Franck Semah , Neurologue, médecin nucléaire, professeur de médecine nucléaire, université Lille 2, chef de service de médecine nucléaire et d'imagerie fonctionnelle, CHRU de Lille

  • Maladie d'Alzheimer : Comment restaurer un projet d'existence ?

    Entretien réalisé dans le cadre de l’Université d’été Alzheimer, éthique et société 2013

    Publié le : 15/11/2013 | Auteur : Pascal Antoine , Professeur de psychopathologie, laboratoire URECA EA 1059, Labex DISTALZ, université Lille 3

  • Université d'été Alzheimer, éthique et société 2013

    Captation intégrale de l'Université d'été Alzheimer, éthique et société 2013 organisée du 17 au 20 septembre à Lille

    Publié le : 15/11/2013

  • Ce que signifie cette première confrontation avec la maladie d'Alzheimer

    "Les premiers oublis ou défaillances dans la vie quotidienne, comme éprouvés ou signes annonciateurs de désordres cognitifs et de désarrois psychiques, sont un moment sensible de fragilisation pour la personne. Ils interrogent tout à la fois son sentiment d'identité et son sentiment de cohérence, mais aussi par représentation anticipatrice son devenir probable ou possible."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Pascale Gérardin , Psychologue clinicienne, CMRR Lorraine, CHU de Nancy

  • Alzheimer : Reconnaître l'expression d'une plainte, l'accompagner, y répondre

    Les expressions de la plainte déposée auprès d'un psychiatre qui a vocation à s'occuper de « personnes âgées » varient au gré de la rencontre singulière entre le patient et son médecin. Elles possèdent néanmoins des fondamentaux communs : chape de la solitude, peur de la mort et tristesse d'abandonner les siens, douleur de vieillir dans son âme et dans son corps, effroi de la rencontre avec ces maladies qui provoquent une dégénérescence du cerveau jusqu'à la perte inéluctable du sentiment de soi, tentation de la dépression et de la régression voire d'une mort volontaire...

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Thierry Gallarda , Responsable d'unité fonctionnelle, praticien hospitalier, Centre d'évaluation des troubles psychiques et du vieillissement, Centre hospitalier Sainte-Anne

  • Pages