Notre Newsletter
/
    Vous affichez les résultats de 1 à 10 sur un total de 306.
  • "Autrefois on gardait ses vieux..."

    "Monsieur P va sans doute mourir dans quelques jours. Il a 82 ans, ancien agriculteur, il vit avec sa femme à proximité de leur fille ainée retraitée et divorcée venue vivre près de la ferme familiale. Je ne l’ai rencontré qu’à deux reprises, la première fois sa fille cadette l’a accompagné à la consultation. La première fois, il est arrivé en pyjama, les mots étaient difficiles à entendre."

    Publié le : 11/12/2015 | Auteur : Geneviève Demoures , Psycho-gériatre, chef de service, Le verger des Balans

  • "Dans la vallée des larmes"

    Intervention de Patrick Autréaux à l'Espace éthique en avril 2015.

    Publié le : 04/05/2015 | Auteur : Patrick Autréaux , Écrivain, auteur notamment de Dans la vallée des larmes (Gallimard 2009) et Le dedans des choses (Gallimard 2012)

  • "Je n’ai pas de définition de la dignité"

    Hommage à Claude Jasmin, professeur d'oncologie mort samedi 19 août 2017

    Publié le : 23/08/2017 | Auteur : Claude Jasmin , Professeur de cancérologie / Emmanuel Hirsch , Directeur de l’Espace éthique de la région Ile-de-France, professeur d’éthique médicale, université Paris-Sud /Paris-Saclay

  • "Jouer derrière soi pour aller de l’avant"

    "Penser la République à l’aune du soin, c’est donc lui permettre de se redécouvrir pleinement réconciliée avec elle-même et ainsi rendue plus disponible à l’Autre : notre République ne saurait grandir en assujettissant les libertés, mais en proposant à chacun une liberté qui le dépasse."

    Publié le : 14/12/2015 | Auteur : Thierry Calvat , Conseil en communication

  • "Nul homme n'est une île", ou l'impossible autonomie

    Intervention extraite des 10 heures de l'éthique, organisées le 2 juin 2014 à la Bellevilloise, Paris

    Publié le : 13/06/2014 | Auteur : Yannis Constantinidès , Professeur agrégé et docteur en philosophie

  • "Que pour bien agir, il faut agir à propos"

    "Comment faire pour que l'annonce soit attentive à la singularité du patient, laquelle ne doit pas être confondue avec la particularité, de sorte que tout protocole, toute procédure, toute technique scientifiques semblent inappropriés ? Nous nous mettrons en quête d'une éthique de l'à propos, où intuition et raisonnement s'équilibreront, en un sens résolument montaignien."

    Publié le : 18/11/2013 | Auteur : Eric Fiat , Maître de conférences en philosophie, université Paris Est Marne-la-Vallée

  • "Réfléchir sur une ligne d'ombre"

    Entretien réalisé dans le cadre des journées Éthique, Alzheimer et maladies neuro-évolutives 2019 les 12 et 13 novembre à Reims.

    Publié le : 02/12/2019 | Auteur : David le Breton , Professeur de sociologie à l’université de Strasbourg, membre de l’Institut Universitaire de France / Patrice Dubosc , Réalisateur Espace éthique/IDF

  • "Soigner, c’est une sorte d’œuvre que la sollicitude intelligente compose"

    "La négation des singularités, attachées à l'âge, au sexe, aux aptitudes, aux inclinations, aux origines, au milieu et aux circonstances de vie, au fonctionnement inégal de notre corps et de notre esprit, entrave la justice sociale, conçue en termes d’exigences d’équité."

    Publié le : 11/01/2016 | Auteur : Charles Gardou , Anthropologue, professeurs à l’Université Lyon 2

  • Accepter ou refuser une proposition d’aide

    "Pour l’aidant familial, en particulier le conjoint, passer le relais à des professionnels c’est prendre le risque de faire disparaître définitivement le lien qui l’attachait encore à son conjoint malade, même si ce lien n’existe parfois plus que dans la souffrance."

    Publié le : 23/09/2015 | Auteur : Judith Mollard-Palacios , Experte psychologue, Union France Alzheimer

  • Accompagner au domicile, le choc des intimités

    "Il y a dans les foyers ces espaces de non-dits, de complicité, de connivence, parfois de haine et de mépris, de souffrance, mais aussi de rires, de plaisir à se retrouver, de confiance et de partage. Il est tellement difficile de parler de ce que les mots de celui que l’on vient aider ont pu déclencher chez nous, de bon ou de mauvais, de déroutant, d’inattendu."

    Publié le : 11/12/2015 | Auteur : Céline Louvet , Directrice du Pôle Aide à domicile, Association des paralysés de France (APF), Paris

  • Pages